Rechercher

Bienvenue sur le site de l'unité BIOGER - CPP de l'INRA

Bienvenue sur le site de l'unité BIOGER - CPP de l'INRA

Editorial

Les champignons pathogènes sont une des principales contraintes pour la production agricole en France et en Europe, en particulier pour les grandes cultures (céréales, oléagineux, vigne). Le maintien d’une forte production agricole nécessite d'associer différentes méthodes de lutte contre ces agents pathogènes, telles que les traitements fongicides et l’utilisation de variétés résistantes. Actuellement, les traitements phytosanitaires représentent 44% des intrants agricoles et 33% des charges de l’agriculteur (ONIC). Une meilleure gestion de ces méthodes de lutte est nécessaire pour maîtriser les coûts de production et développer une agriculture respectueuse de l’environnement. Le maintien de l’efficacité des méthodes nécessite aussi de tenir compte de l’évolution des populations de ces agents pathogènes face à ces pressions de sélection. Pour atteindre ces objectifs, il faut approfondir nos connaissances de ces agents pathogènes aussi bien au niveau de leurs processus infectieux que de leurs dynamiques évolutives et de leur impact sur la production et la qualité des récoltes.

L’Unité de recherche BIOGER-CPP (BIOlogie et GEstion des Risques en agriculture - Champignons Pathogènes des Plantes) est un pôle d’excellence français en mycologie qui rassemble un grand nombre des chercheurs de cette discipline sur un même site. Une originalité de cette unité de recherche est de développer des approches pluridisciplinaires en phytopathologie (génomique, biologie moléculaire et biochimie, génétique des populations, évolution, épidémiologie, modélisation, diagnostic et taxonomie, méthodes de lutte). Les études sur les maladies fongiques des plantes réalisées à BIOGER à des échelles allant du gène au paysage, permettent de concevoir et de gérer des méthodes de lutte prenant en compte aussi bien les mécanismes des interactions plante pathogène que leur évolution dans différents systèmes de culture.

Les pathosystèmes étudiés impliquent des champignons responsables de maladies importantes des grandes cultures : rouilles (Puccinia spp. - blé), septoriose (Mycosphaerella graminicola - blé), fusariose (Fusarium graminearum / culmorum - blé), phoma (Leptosphaeria maculans - colza) et pourriture grise (Botrytis cinerea – vigne, tomate, fraise).

Read more