En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal AgroParisTech

BIOGER

BIOlogie et GEstion des Risques en agriculture - Champignons Pathogènes des Plantes

L'équipe Métabolisme Secondaire et Nécrotrophie - Botrytis cinerea (MSN - BOT)

Notre thématique de recherche

  Parmi les champignons phytopathogènes causant des dégâts économiques importants sur les grandes cultures, certaines espèces sont qualifiées de nécrotrophes et de polyphages. Si ces espèces ne développent apparemment pas de phase biotrophe ni d’interaction spécifique avec un hôte donné, elles ont néanmoins développé des stratégies infectieuses complexes qui restent en grande partie méconnues. Responsable de la pourriture grise sur plusieurs centaines d’espèces végétales dont la vigne, Botrytis cinerea est le modèle nécrotrophe le plus étudié (revues Choquer at al. 2007 ; Hahn et al. 2014). Ce pathogène se caractérise principalement par ses capacités à dégrader les parois végétales, à induire la mort cellulaire rapide des cellules hôtes et à résister au « burst » oxydatif associé.

haricot
baies
apothecie

   L’objectif de l’équipe Botrytis est de comprendre les mécanismes moléculaires qui gouvernent les interactions entre l’agent de la pourriture grise Botrytis cinerea et ses nombreuses plantes hôtes. Des approches de transcriptomique, de génétique et de génomique des populations sont mises en place pour identifier les déterminants clefs du développement nécrotrophe ainsi que de la spécialisation partielle à certains hôtes. Un intérêt plus particulier est porté à la synthèse de métabolites secondaires phytotoxiques contribuant à la mort des cellules hôtes et la colonisation des tissus végétaux.

EquipeMars2017

L'équipe - Mars 2017