En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal AgroParisTech

ECOSYS Bienvenue

UMR ECOSYS - Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes

thèse de Niramson Azouz

vendredi 5 mai à 14h00 - l'AgroParisTech, 16 rue Claude Bernand, Amphi Risler,

thèse de Niramson Azouz
Modélisation des flux d'ammoniac aux échelles locale et régionale dans des paysages hétérogènes.Application à l'évaluation des charges critiques.

Jury composé de :

- Bertrand Carissimo, Maître de Conférences HDR, CEREA Marne-La-Vallée, Rapporteur
- Dominique Serça, Maître de Conférences HDR, UPS Laboratoire Aérologie Toulouse, Rapporteur
- Bertrand Bessagnet, Directeur scientifique, INERIS Verneuil-en-Halatte, Examinateur
- Jean-Marie Mouchel, Professeur des Universités, UPMC UMR METIS Paris, Examinateur
- Olivier Sanchez, Ingénieur d’étude, Airparif Paris, Examinateur
- Matthias Beekmann, Directeur de Recherche CNRS, UMR LISA Créteil, Encadrant
- Jean-Louis Drouet, Directeur de Recherche INRA, UMR ECOSYS Grignon, Encadrant
- Pierre Cellier, Directeur de Recherche INRA, UMR ECOSYS Grignon, Directeur de thèse

Mots clés : ammoniac atmosphérique, modèle de dispersion et de transport, dépôt sec, résolution spatiale, charges critiques

Résumé de la thèse :

La dispersion et le transport atmosphérique d'ammoniac (NH3) émis par les sources agricoles et son dépôt sec sur le sol et la végétation peuvent entraîner la dégradation des écosystèmes sensibles, ainsi que l'acidification des sols. Les concentrations atmosphériques et les dépôts secs de NH3 sont généralement plus élevés à côté des sources d'émission, et les impacts environnementaux sur les écosystèmes sensibles sont souvent les plus importants à ces endroits. Pour mieux évaluer les impacts et leur étendue à l’échelle de paysages agricoles, des revues scientifiques sur les méthodes d'évaluation des impacts de NH3 ont recommandé une comparaison entre différents types de modèles à différentes échelles spatiales. Dans ce contexte, nous avons comparé les flux de NH3 simulés par deux modèles de dispersion, de transport et de dépôt par voie atmosphérique (CHIMERE et OPS-ST), pour différents scénarios théoriques et semi-réels et pour différentes tailles de maille des modèles. Les résultats de simulations montrent que les dépôts secs annuels de NH3, moyennés sur le domaine d’étude, sont comparables pour des tailles de maille correspondant aux tailles pour lesquelles les modèles ont été conçus. Cela implique que les modèles eulériens fonctionnant à des résolutions kilométriques peuvent être utilisés pour simuler l’impact du NH3 sur la composition chimique de l’atmosphère. Les résultats divergent entre les modèles à proximité des sources. Les conditions météorologiques et la taille des mailles sont les facteurs ayant les effets les plus marqués sur les résultats des deux modèles. Enfin, nos résultats montrent que la détection des dépassements de charges critiques à proximité des sources est mieux représentée avec OPS-ST qu’avec CHIMERE, avec lequel on observe une surestimation des surfaces dépassant les charges critiques.