En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA AgroParisTech

Unité Agronomie - centre Versailles-Grignon

AGRONOMIE

Produire et formaliser de connaissances sur des cultures de diversification peu connues pour concevoir et évaluer des systèmes de culture

Cas de l’introduction de la cameline dans les systèmes de culture de l’Oise pour approvisionner une bioraffinerie locale

Margot Leclère

Encadrement : Chantal Loyce (Directrice de thèse), Marie-Hélène Jeuffroy (Co-encadrante)

Début de thèse : Septembre 2016

Dans un contexte où le développement durable est au cœur des préoccupations sociétales, la dépendance de l’économie vis-à-vis des ressources fossiles est de plus en plus contestée. La biomasse, d’origine agricole ou forestière, a été identifiée comme une alternative possible au pétrole car elle est source d’énergie et de carbone. Par conséquent, ces dix dernières années, la demande en biomasse pour l’alimentation humaine ou animale et pour l’industrie n’a cessé d’augmenter. Pour répondre à cette demande, des nouveaux systèmes de culture diversifiés incluant des cultures alimentaires et non alimentaires sont nécessaires. Cependant, l’introduction de nouvelles cultures de diversification dans les territoires agricoles est un réel problème. En effet, les connaissances empiriques et scientifiques sur ces cultures sont limitées et ne permettent pas aux agriculteurs de concevoir des systèmes de culture qui répondent à leurs attentes et à celle de l’ensemble de la filière. L’objectif de ce travail de thèse est de développer et d’appliquer une démarche permettant de raisonner et évaluer l’introduction d’une nouvelle culture dans les systèmes de culture d’un territoire agricole. Plus précisément ce travail a pour ambition de répondre aux deux questions suivantes : (i) comment identifier, produire et formaliser, de manière économe, des connaissances sur des cultures peu connues et (ii) comment mobiliser ces connaissances pour concevoir et évaluer des systèmes de cultures adaptés à un territoire agricole. L’ensemble de ce travail s’appuie sur le cas d’étude de l’introduction de la cameline dans les systèmes de culture de l’Oise pour l’approvisionnement d’une bioraffinerie locale. Une des originalités de cette thèse est de mettre en place une démarche qui articule différents dispositifs. Tout d’abord, un réseau d’essais « système » multi-local et pluriannuel évaluant 4 itinéraires techniques de la cameline permettant de limiter les adventices a été mis en place. En parallèle, un atelier de réflexion multi-acteurs a été organisé dans le but d’identifier (i) les manques de connaissances actuels pour raisonner l’introduction de la cameline, et (ii) les critères d’évaluation des acteurs de la filière. Cette étape centrale a permis de mettre en place un réseau d’agriculteurs-expérimentateurs, chez lesquels des modalités d’introduction de la cameline, conçues notamment lors de l’atelier, ont été testées par les agriculteurs puis évaluées via des enquêtes et un suivi expérimental. La caractérisation de performances agronomiques (rendement, compétitions vis à vis des adventices), qualitatives (teneur en huile et en protéines, teneur en oméga 3) et environnementales (IFT, pertes d’N nitriques) de différentes modalités d’insertion et de conduite de la cameline , l’identification de critères d’évaluation représentatifs de l’ensemble de la filière, la formalisation de règle de décision sur la conduite de la cameline et la production de connaissances par l’apprentissage des agriculteurs sont des connaissances empiriques ou scientifiques qui ont été produites au cours de ce travail et qui sont mobilisables pour la conception. L’ensemble de ces connaissances sera utilisé lors de la réalisation d’un atelier de conception avec une diversité d’acteurs afin de répondre à la question suivante : « quels systèmes de culture incluant de la cameline pour approvisionner une bioraffinerie dans l’Oise ? ». En conclusion, ce travail vise à faire évoluer les méthodes et les outils utilisés dans la conception et l’évaluation de systèmes de culture pour s’adapter au contexte agricole actuel qui tend à la diversification des systèmes de production. 

Documents à télécharger