En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo AgroParisTech

Economie Publique

UMR Economie Publique

Changement climatique et adaptation des systèmes de production agricole

Travail interdisciplinaire sur les effets du changement climatique sur la production agricole européenne.

Les effets du changement climatique sur la production agricole européenne sont estimés dans différents scénarios d’évolution du climat (e.g. SRES A2 et B1), en intégrant les capacités d’adaptation des systèmes en terme de conduite des cultures et d’allocation des terres. Ce travail interdisciplinaire repose sur la combinaison de données pour l’évolution du climat et sur le couplage d’un modèle de culture (STICS) et d’un modèle d’offre agricole (AROPAj). L’analyse couvre 15 Etats membres de l’Union Européenne. Elle montre de forts contrastes entre les régions, dépendant des scénarios, bien que l’agriculture de l’ensemble des régions puisse bénéficier de l’évolution du climat sous condition d’une évolution des capacités d’irrigation.

 

Contexte et enjeux

Les scénarios d’évolution du climat sont susceptibles de provoquer de profonds changements sur l’agriculture européenne. L’adaptation des systèmes, sans même aller jusqu’au progrès technique et génétique, conduit à atténuer fortement, voire renverser le caractère négatif généralement associé aux effets du changement climatique sur la production et le revenu agricoles. L’analyse a été conduite dans le cadre d’une thèse co-financée par l’Ademe et le LSCE et d’une collaboration entre le LSCE et l’UMR Economie Publique, intégrant un important travail d’association de modèles bio-physique et économique portant sur une grande variété de systèmes de production agricole de l’Union Européenne.

 

Résultats

Les effets du changement climatique sont mesurés quant aux résultats économiques (production, marge brute, allocation des terres agricoles) des agricultures régionales européennes, principalement les cultures, les prairies et l’élevage - et quant aux émissions directes de gaz à effet de serre d’origine agricole, i.e. CH4 et N2O. L’analyse montre que le scénario SRES A2, réputé plus fort que le SRES B1 en termes de changement du climat, conduit paradoxalement à des résultats économiques plus favorables. Ce résultat est imputable à l’utilisation plus efficace de l’eau par les plantes avec une concentration en CO2 plus élevée. Mais les besoins en eau révélés par l’utilisation du modèle biophysique dans l’analyse suggèrent que l’eau pourrait devenir un problème tout aussi bien au nord qu’au sud de l’Europe.

 

Perspectives

Ces résultats incitent à mettre l’eau au cœur des analyses et des travaux de modélisation bio-physique et agronomique. Le fait que l’eau utilisée en agriculture est en général déconnectée d’un prix (hors irrigation) rend le problème plus difficile et plus intéressant à étudier.

 

Leclère D, Jayet P.A., De Noblet Ducoudré N., (2013), Farm-level autonomous adaptation of European agricultural supply to climate change. in : Ecological Economics, Vol. 87, March 2013, Pages 1-14.