En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo AgroParisTech

Economie Publique

UMR Economie Publique

Attenuation des GES

L’étude INRA « Quelle contribution de l’agriculture française à la réduction des émissions de gaz à effet de serre » publiée en 2013 a été présentée, à leur demande, dans plusieurs enceintes internationales (Parlement européen, Commission européenne, FAO, OCDE). Au niveau national, elle sert de référence pour la construction de scénarios d’atténuation par le Ministère de l’Ecologie et le Ministère de l’Agriculture. Sur le terrain, de grands groupes coopératifs s’en inspirent pour promouvoir des actions concrètes.

 

Contexte et enjeux

Le récent rapport du GIEC alerte les Etats sur l’impérieuse nécessité d’engager dès maintenant des actions ambitieuses de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) si l’on veut contenir le réchauffement futur dans la limite de +2°C. En France, 20 % des émissions de GES sont d’origine agricole. A la demande de l’ADEME et des ministères en charge de l’agriculture et de l’écologie, l’INRA a réalisé une étude, publiée en 2013, chiffrant le potentiel d’atténuation et le coût de 10 actions techniques permettant de réduire les émissions d’origine agricole sans rupture dans l’organisation des systèmes de production. Cette étude a fait l’objet d’une restitution publique en Juillet 2013, et de différents supports de communication écrits en français et en anglais (synthèse et résumé, notamment).

 

Résultats

Plusieurs organisations internationales en charge des questions d’agriculture, de sécurité alimentaire et de changement climatique ont depuis sollicité une présentation par l’INRA des conclusions de ce travail. L’étude a été présentée aux parlementaires européens du groupe « Agriculture and rural development » le 21 Janvier 2014, à des groupes de travail organisés par la Commission européenne (17/12/13 à Bruxelles, 22/10/14 à Madrid), à la FAO (24/10/13 à Rome), à l’OCDE (04/11/13 à Paris), à l’Ambassade de France en Allemagne (07/05/14 à Berlin). A la demande du Parlement européen, un document complémentaire a été produit visant à évaluer dans quelle mesure la nouvelle politique agricole commune (PAC) permettait ou non de favoriser les mesures d’atténuation identifiées par l’étude française. Au niveau national, l’étude INRA a largement inspiré le rapport du CGAAER « Les contributions possibles de l’agriculture et de la forêt à la lutte contre le changement climatique ». Les actions d’atténuation identifiées et les chiffrages associés servent actuellement à la construction de scénarios d’atténuation que le MEDDE élabore pour le secteur agricole dans le cadre du reporting biennal à l’Union européenne. L’étude a également été présentée aux acteurs de la profession agricole (APCA le 19/11/14) et sert de référence à des acteurs économiques, comme la Coopérative Terrena et le groupe Coop de France Ouest, pour des plans d’action et des mesures incitatives à l’adoption de pratiques visant à réduire les émissions.

 

Perspectives

Les outils de calcul des potentiels d’atténuation et des coûts afférant à chacune de ces dix actions seront, à terme, mis à la disposition des ministères, notamment celui en charge de l’agriculture, afin qu’ils puissent évaluer plus directement les impacts de certains de leurs instruments de politique. Les pouvoirs publics s’apprêtent à demander à l’INRA un travail de nature similaire en ce qui concerne la filière forêt-bois. Cette étude a aussi ouvert de nouvelles perspectives de recherches : le projet JPI-FACCE INCOME (Increasing Adoption of Mitigation Options to Minimise Agricultural GHG Emissions) s’appuiera en partie sur les résultats de cette étude pour examiner les barrières et les freins à l’adoption des actions d’atténuation à faible coût dans l’agriculture

 

Pellerin S., Bamière L., Angers D., Béline F., Benoît M., Butault J.P., Chenu C., Colnenne-David C., De Cara S., Delame N., Doreau M., Dupraz P., Faverdin P., Garcia-Launay F., Hassouna M., Hénault C., Jeuffroy M.H., Klumpp K., Metay A., Moran D., Recous S., Samson E., Savini I., Pardon L., (2013). Quelle contribution de l’agriculture française à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ? Potentiel d'atténuation et coût de dix actions techniques. Synthèse du rapport d'étude, INRA (France), 92 p.

Pellerin S., Bamière L.., Pardon L., (2014). Measures at farm level to reduce greenhouse gas emissions from EU agriculture. Note for the European parliament's Committee on Agriculture and Rural Development (COMAGRI). 29 p.

Pellerin S., Bamière L., Angers D., Béline F., Benoît M., Butault J.-P., Chenu C., Colnenne-David C., De Cara S., Delame N., Doreau M., Dupraz P., Faverdin P., Garcia-Launay F., Hassouna M., Hénault C., Jeuffroy M.-H., Klumpp K., Metay A., Moran D., Recous S., Samson E., Savini I., Pardon L., (2014). Quels leviers techniques pour l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre d'origine agricole ? Innovations Agronomiques 37, 1-10.

Recous, S.; Jeuffroy, M.-H.; Hénault, C.; Bamière, L, (2014). Réduire le recours aux engrais azotés de synthèse : quel potentiel et quel impact sur les émissions de N2O à l'échelle France ? Innovations agronomiques 37, 11-22.

Doreau M., Bamière L., Pellerin S., Lherm M., Benoit M., (2014). Mitigation of enteric methane for French cattle: potential extent and cost of selected actions. Animal Production Science 54, 1417-1422.

Bamière L., De Cara S., Pardon L., Pellerin S., Samson E., Dupraz P., (2014). Les coûts de transaction privés sont-ils un obstacle à l'adoption de mesures techniques d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur agricole ? Notes et études socio-économiques 38, 53-71.

De Cara, S.;Vermont, B., (2014). Émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole : coûts et potentiels d’atténuation, instruments de régulation et efficacité. Notes et Etudes Socio-Economiques 38, 7-25.

De Cara, S.;Vermont, B., (2014). Atténuation de l’effet de serre d’origine agricole : efficacité en coûts et instruments de régulation. Innovations agronomiques 37, 97-112.