En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo AgroParisTech

Economie Publique

UMR Economie Publique

Les stratégies d’adaptation et d’atténuation dans les accords internationaux sur le climat

Contexte et enjeux :

Les négociations climatiques se sont longtemps concentrées uniquement sur l’atténuation, i.e. l’effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre. En accordant une place plus importante à l’adaptation au changement climatique, l'accord de Paris (2015) marque un tournant à cet égard.

Les effets de l'adaptation sur les incitations à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont complexes. L'atténuation et l'adaptation sont de nature différente : tandis que l'atténuation est un bien public pur (car les réductions de GES individuelles profitent à tous les pays), l'adaptation peut être caractérisée plutôt comme un bien privé (avec des bénéfices souvent exclusifs au pays qui la met en place). Si les pays ont la possibilité de s'adapter, ils consacreront moins de ressources pour réduire leurs émissions dont les bénéfices sont non-exclusifs. En outre, le mix optimal, pour un pays de l'atténuation et de l'adaptation peut aboutir à un niveau plus faible de réduction de ses émissions. Ceci signifie que les externalités positives de l'atténuation sont réduites, les incitations à se comporter comme un passager clandestin sont alors moins fortes.

Résultats :

Afin d’analyser ces interactions complexes, dans l’article Bayramoglu et al. (2018), nous proposons un modèle de formation des coalitions avec les stratégies d'atténuation et d'adaptation dans un cadre général à plusieurs pays, contrairement à la littérature utilisant un cadre à deux pays (Ebert et Welsch [2011]) ou des exemples spécifiques (Benchekroun et al. [2017]). L’objectif de l’article Bayramoglu et al. (2017) est d'utiliser un exemple pour illustrer quelques résultats de l’article Bayramoglu et al. (2018).

Nous montrons alors que la possibilité d'adaptation peut au contraire inciter les pays à signer un accord contraignant de réduction des émissions de GES grâce à la présence de complémentarités stratégiques entre les pays en termes de dépollution. L’intuition est la suivante. S’il y a beaucoup de pays qui réduisent leurs émissions, tous les pays vont avoir moins besoin de s’adapter. S’il existe une relation de substituabilité, au sein du pays, entre les stratégies d’atténuation et d’adaptation, une moindre adaptation va conduire à davantage d’atténuation. Dans ce cas, les pays peuvent se trouver avec des fonctions de réaction de dépollution croissantes : l’effort d’atténuation accru d’un pays conduit tous les pays à croître les leurs. C'est l'ensemble des pays qui est incité de cette manière à agir de concert: des complémentarités stratégiques apparaissent alors entre les pays en termes de dépollution. La signature d'un accord impliquant un grand nombre de pays est alors possible. On voit que la possibilité d'adaptation introduit une force contraire à celle du passager clandestin associé à l'atténuation. Si le comportement de passager clandestin n'incite pas les pays à participer à une coalition, au contraire l'adaptation les y conduit. C'est ce rapport de forces qui est à l'origine d'un échec ou d'un succès de la formation de coalition: les coalitions peuvent être de taille plus ou moins grande.

Perspectives :

Deux pistes d’investigation s’ouvrent suite à l’analyse menée :

  • i) la prise en compte de l’hétérogénéité entre pays afin d’étudier l’impact des transferts pécuniaires et non-pécuniaires sur la coopération;
  • ii) l’analyse théorique et empirique des liens entre transferts climatiques et le commerce international.

 

Bayramoglu, B., Finus, M., Jacques, J-F. (2018). Climate agreements in a mitigation-adaptation game. Journal of Public Economics, 165, 101-113.

Bayramoglu, B., Finus, M., Jacques, J-F. (2017). L’adaptation est-elle un frein aux accords climatiques ?. Revue Française d’Economie, 32(2) : 135-159.