En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal AgroParisTech

ECOSYS Bienvenue

UMR ECOSYS - Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes

Animation et partenariats - Service Régulation de la qualité environnementale

janvier 2015

Actions concrètes en cours de montage :

  • Etudes du devenir et des effets des cocktails de contaminants (pesticides/pesticides - projet IMPEC ; pesticides/antibiotiques, antibiotiques/métaux - projet CEMABS), développées au travers d’approches au champ grâce à divers réseaux de sites (La Cage, PIC, SIC, SOERE) couplées à des expérimentations et bio-essais en laboratoire.
  • Amélioration et développement de la métrologie in situ et des méthodes d’analyse de contaminants et leurs produits de dégradation, caractérisation de leur état (spéciation).
  • Amélioration et développement des modèles d’exposition et d’impacts et leur couplage dans la plateforme Sol Virtuel. Cette plateforme sera utilisée pour améliorer des modèles de transferts et de transformations de contaminants et de pathogènes au niveau de la parcelle. Certains modules pourront ensuite être utilisés dans des modèles utilisés aux niveaux des paysages, par exemple NitroScape, ou via des collaborations sur des plateformes comme OpenFluid.

Au-delà des liens tissés dans le périmètre régional du Labex BASC et de la FIRE, les collaborations sont poursuivies, sur les questions des transferts sol–plante (TCEM Bordeaux, Unité Recyclage et Risques CIRAD), de l’écotoxicologie terrestre (impacts sur la faune : Chrono-Environnement, Besançon ; impacts sur la microflore : Agroécologie Dijon, Ecologie Microbienne Univ. Lyon I, Rovaltain) ou sur l’évaluation des systèmes de culture (Agronomie Grignon, AGIR Toulouse, Agroécologie Dijon).

D’autres collaborations sont à initier sur les questions du devenir et des transformations des contaminants dans les organismes dont les végétaux (ISA CNRS Lyon) ou sur l’écologie du paysage (Dynafor, Toulouse). La question des transferts de parcelle à parcelle via le compartiment atmosphérique sera majoritairement abordée en interne (pôle Bioclimatologie avec des partenariats existants comme Alterra et UFZ Leipzig). Des collaborations seront à renforcer pour traiter des transferts hydriques latéraux (LISAH Montpellier, IRSTEA Lyon et Antony).