En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal AgroParisTech université Paris-Saclay

ECOSYS Bienvenue

UMR ECOSYS - Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes

2016-2018 REFUGE

REFUGE
Risques En Fermes Urbaines: Gestion et Evaluation

Descriptif :

Les projets d’agricultures urbaines ne manquent pas aujourd’hui en région Ile de France, ils révèlent un engouement indéniable pour la production alimentaire de proximité. De nombreux acteurs (collectivités territoriales, urbanistes, architectes, paysagistes, producteurs, écologues, entrepreneurs, citoyens etc.) imaginent diverses formes de productions dans tous les interstices de la ville. Ces projets sont devenus des outils pour développer la pensée urbanistique de demain, celle tournée autour des systèmes alimentaires durables, de la biodiversité, des dynamiques de quartier etc.

Ce projet se situe dans le cadre d’une étude de l’équipe Agriculture Urbaine (UMR SAD-APT) des modes de fonctionnement des fermes urbaines parisiennes, appelées aussi « macro-potagers », qui mettent sur le marché des fruits ou des légumes (vente, distribution de paniers, aide alimentaire, approvisionnement de restaurants etc.), mais génèrent d’autres activités que via la vente de récoltes.

Dans le cadre de leur suivi agronomique, des analyses de sol dans six macropotagers ont révélé des dépassements de seuils en éléments trace métalliques (ETM) pour 3 d’entre eux. D’une manière générale, se pose sur ces sites urbains la question de l’analyse et de la gestion des risques pour la santé humaine. La diversité des seuils de référence et de leurs valeurs juridiques, les mesures de gestion basées uniquement sur les teneurs totales en ETM dans le sol sans prendre en compte les notions de biodisponibilité et de bioaccessibilité et la non-prise en compte des spécificités de chaque site dans l’évaluation du risque montrent qu’il manque une approche intégrée basée sur des informations scientifiques pour traiter la question du risque sanitaire dans les fermes urbaines.

En l’absence de méthode d’évaluation et d’appui à la gestion et à la communication sur les risques sanitaires relatifs à la présence d’ETM dans les sols des fermes urbaines, une équipe pluridisciplinaire d’AgroParisTech propose une approche intégrée et site-spécifique basée sur la recherche scientifique et en lien étroit avec les acteurs. De par son caractère multi-acteurs (scientifiques, exploitants associatifs, décideurs politiques), cette démarche s’inscrit aussi dans le cadre de la mission de l’INRA pour le développement des sciences participatives.

Le projet REFUGE, proposé sur une durée de 2 ans, consiste à mettre en place une méthodologie générale prenant en compte les spécificités de chaque site. Elle comprend trois phases :

(i) caractérisation du danger et évaluation des risques sanitaires: cette phase inclut quatre étapes qui sont l'identification des dangers, leur caractérisation, l'estimation de l'exposition des usagers du site, et la caractérisation des risques associés. Les premières étapes reposent sur l’analyse des sols, des substrats et des légumes produits, et sur l’étude de l’influence des caractéristiques physico-chimiques du sol sur la mobilité et la biodisponibilité des ETM. Les étapes suivantes reposent sur la caractérisation des personnes fréquentant le site (âge, fréquence de passage et de consommation des légumes du site et type d’activité), visant à élaborer des scénarii d’exposition, pour enfin quantifier le risque relatif aux deux principales voies d’exposition (consommation de légumes et ingestion de sol et de poussières).

(ii) élaboration d’un Plan de Maitrise Sanitaire: cette étape s’appuie sur la phase précédente et consiste à identifier les moyens à mettre en œuvre pour prévenir les risques identifiés, en sécurisant chaque étape d'exposition des usagers. Une analyse juridique complétera cette démarche, en considérant la diversité des réglementations concernant les sols agricoles urbains et le grand écart entre les seuils utilisés à l’échelle nationale et ceux fixés par les autorités des pays avancés en matière d’agriculture urbaine. Les responsabilités juridiques des propriétaires fonciers et des utilisateurs des sites seront enfin identifiées dans tous les cas de figure.

(iii) la conception d’outils de communication pour accompagner les associations démunies face à une situation de crise dans leurs démarches de communication auprès de leurs adhérents ou du grand public.

Responsable scientifique :

Christine Aubry (UMR INRA-AGROPARISTECH SADAPT)

Christine Aubry (UMR SAD-APT)

Nastaran Manouchehri (UMR GENIAL)

Partenaires AGROPARISTECH ou INRA :

  • ECOSYS (Pole SOL)
  • SESG (Département Sciences Economiques, Sociales et de Gestion)
  • PREDA (Pôle de Recherche en Droits d’Agroparistech)
  • UMR GENIAL (Ingénierie Procédés Aliments)

Partenaires extérieurs :

  • Ville de Paris (Laboratoire d’Agronomie)
  • Associations V’ile Fertile, Ferme du Bonheur, Restos du Cœur
  • Bureau d’étude Greenation