En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agro Paristech Paris-Saclay

Observatoire de l’Environnement

Isotopes stables

Isotopes stables
© Inra
Le plateau « isotopes stables » permet de réaliser des expérimentations à l'aide de traceurs 13C et 15N.

Responsable/contact pour le dispositif : Cyril Girardin

cyril.girardin@inra.fr - Téléphone : 01 30 81 59 95

Unité porteuse : EcoSys - Localisation : Grignon

Description du dispositif

Le plateau « isotopes stables » entre dans le regroupement des « Plateaux de chimie environnementale de recherche ». Les équipements pour les mesures en isotopes stables sont partagés entre l’UMR ECOSYS et l’UMR  IEES Paris. Ils sont répartis dans deux groupes, l’un qui s’investit principalement sur les isotopes de l’eau : 2H et 18O, et l’autre qui travaille sur les matières organiques avec les isotopes 13C et 15N. Pour la partie Matières Organiques la personne à contacter est Cyril Girardin (ECOSYS).

Pour les isotopes de l’eau la personne référente est Patricia Richard (IEES Paris).

Les objectifs de ce plateau sont de mettre à disposition des compétences et des outils analytiques pour supporter des recherches dans le domaine de l’environnement.

Le plateau « isotopes stables » supporte 5 spectromètres de masse isotopiques permettant d’analyser différents isotopes stables (2H, 13C, 15N, 18O) en abondance naturelle ou de molécules marquées. Les spectromètres de masse sont couplés à différents préparateurs (analyseur élémentaire, CPG suivi ou non de combustion, pyrolyseur, équilibrateurs CO2-H2O, équilibrateur H2-H2O, pyrolyseur Cr) et répartis sur 200 m2 de laboratoire. L’objectif de ce sous-plateau est de permettre l’étude du fonctionnement du cycle biogéochimique d’éléments ou composés clés des environnements et écosystèmes continentaux : carbone, azote et eau.

L’instrumentation isotopique est associée à des dispositifs de laboratoire qui cherchent à investir certains des processus qui contrôlent les dynamiques de ces cycles biogéochimiques.

Du coté « Matières Organiques » le plateau dispose de dispositifs d’incubation qui permettent de suivre les processus de minéralisation de différents substrats dans le sol, dans des conditions variées.

Du coté « eau », le plateau possède une série de dispositifs du type chambre de culture qui permettent de suivre le transfert de l’eau dans différents compartiments : sol, racines, plantes, atmosphère, donc d’étudier et de faire varier différents paramètres qui influencent ces transferts 

Pour investir finement la chimie des matières organiques le plateau possède aussi des GC-FID et un GC-Quadripolaire qui complètent le spectromètre de masse isotopique dédié à l’analyse 13C de composés moléculaires.