En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal AgroParisTech Université Paris-Saclay

SAD-APT UMR INRA Agroparistech

Accès aux connaissances : intérêts et limites des approches en termes "d’Evidence based policy" pour l’élaboration de politiques publiques touchant aux relations agriculture-biodiversité

AXE STRATÉGIQUE :
CT DU SAD : 4

MOTS-CLÉS  "THÉMATIQUE"

  • Politiques publiques
  • "Evidence based policy"
  • Productions à haute performance environnementale
  • Multifonctionnalité de l’agriculture

CHAMP DISCIPLINAIRE

Economie, écologie, disciplines biotechniques, philosophie des sciences

MOTS-CLÉS  "TYPE D’ACTIVITÉ"

Accès aux connaissances, Résultats de recherches sur l’utilisation des connaissances scientifiques dans la décision publique, Secondaires, Partenariat scientifique international, Partenariat avec les décideurs publics RÉSUMÉ : Deux séminaires associant chercheurs et personnels des ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement se sont tenus en France et au Brésil pour présenter les approches en terme d’ "Evidence based policy" et débattre de leur intérêt et de leurs limites pour concevoir et évaluer les politiques mettant en jeu agriculture et préservation de la biodiversité.

CONTEXTE DE LA RÉALISATION : Ces séminaires se sont tenus dans le cadre de la restitution des résultats de recherche du programme "EBP-Biosoc" (ANR /ADD/ 2007-2010) coordonné par C.Laurent (UMR 1048, SAD-APT) qui regroupe des chercheurs de trois pays (France, Brésil, Afrique du Sud), appartenant à un large éventail de disciplines (économie, écologie, philosophie des sciences, sociologie, anthropologie, disciplines bio-techniques). En France, il rassemble des chercheurs des diverses institutions (INRA -SAD et SAE2-, CNRS, ENESAD, Universités Paris 1, Paris 5, Paris, Collège de France). Quatre laboratoires INRA (SAD et SAE2) sont associés à ce projet (UMR SAD APT, UR SAD paysage, UMR CESAER, UR Mona)
Il s’agissait de mettre à disposition des décideurs publics des informations sur les approches en terme d’EBP qui se développent dans le monde de langue anglaise (principes méthodologies, dispositifs institutionnels, contenu des débats), et de mettre en débat nos réflexions sur les intérêts et limites de ces approches pour la conception et l’évaluation des politiques mettant en jeu agriculture et environnement.
En France un séminaire d’une journée (8 février 2008) a été co-organisé à Paris avec le ministère de l’agriculture (responsable pour l’INRA, C.Laurent, coordinatrice du projet EBP-BIOSOC, pour le bureau de l'évaluation et des programmes d'études DGPEEI, B.Dechambre, pour la mission Europe et régions, M.Ehrhart). Les débats ont été organisés autour de 5 communications + discutants.
Au Brésil un séminaire de deux jours s’est tenu à Rio de Janeiro (28-29 août 2008) co-organisé avec plusieurs instituts de recherche brésiliens (responsables pour l’Université fédérale rurale de Rio, MJ Carneiro et S.Leite, pour l’INRA C.Laurent) auquel ont participé des responsables des ministères et des agences publiques en charge de l’agriculture et de l’environnement ainsi que des responsables d’ONG. Les débats ont été organisés autour d’une quinzaine de communications + discutants.RÉSULTAT : Ces deux séminaires ont confirmé à la fois la méconnaissance de ces démarches, en France comme au Brésil, des dispositifs concrets qui les accompagnent et de l’intérêt de se réapproprier leurs acquis et les débats qui accompagnent leur développement.
Le mot "evidence" est difficile à traduire en français comme en portugais. Il renvoie à fois à la notion d’évidence factuelle, de corroboration empirique, de preuve. Depuis le début des années 1990 se sont développées en médecine des approches dites en termes d’ "evidence based medicine". Ces approches, qui visaient à promouvoir l’usage le plus judicieux possible par les praticiens des connaissances disponibles, se sont étendues à d’autres sphères de la décision, donnant naissance à la notion d’ "evidence based policy" à laquelle il est fait un recours croissant dans les politiques de lutte contre la pauvreté, mais aussi dans les domaines de la justice ou de l’éducation, de la protection de la biodiversité et plus généralement du développement. Dans le monde francophone, le recours croissant à la notion d’Evidence based policy est souvent assimilé à un effet de rhétorique sans importance ou à une tentative de dépolitiser les débats. Mais au-delà des effets de mode, le recours à cette notion signale explicitement la volonté de donner une importance nouvelle aux approches positives de l’aide à la décision publique et s’accompagne de la mise en oeuvre d’un arsenal de méthodologies qui visent notamment à fournir des métaconnaissances sur les connaissances disponibles pour mieux ancrer les politiques dans les données d’observation (états de l’art systématiques, métaanalyses, réflexions sur les niveaux de preuve, etc.).PERSPECTIVES, IMPACT À TERME : Ces séminaires ont permis à la fois de proposer un premier point sur les approches en termes d’ « EBP » et de discuter des difficultés croissantes que rencontrent les décideurs publics pour accéder aux connaissances produites par la recherche. Les obstacles résultent en partie à l’abondance croissante des productions scientifiques qui rend extrêmement difficile d’avoir une vision claire des connaissances disponibles sur un sujet. Elles font ressortir le besoin de construire des métaconnaissances (connaissances sur les connaissances) explicitement destinées à permettre aux décideurs publics d’avoir un accès direct plus facile aux connaissances disponibles.
PARTENAIRES : Pour l’organisation de ces deux séminaires, les partenaires ont été les membres du programme EBP-BIOSOC et leurs institutions d’appartenance ainsi que des responsables des ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement. L’organisation de ces séminaires a également bénéficié du soutien financier de l’Agence nationale pour la recherche (ANR). Enfin le séminaire brésilien a bénéficié du soutien financier des agences de recherche brésilienne (CNPq) et sud africaine (National Research Foundation).VALORISATION, BIBLIOGRAPHIE :
C.Laurent et al. 2008. Autour de la notion d’Evidence Based Policy. Communication pour le colloque "les mots du développement". 21 p.